Revue de presse

/ Revue de Presse / Majuscule réécrit sa logistique
Après plusieurs d’agrandissements successives de sa plate-forme, l’intégration d’un ERP puis d’un WMS ainsi que la mécanisation de son entrepôt, le groupe coopératif Majuscule (libraies) a modernisé son outil de TMS affin d’optimiser le pilotage de ses activités de distribution.

La croissance de son chiffre d’affaires et du nombre de ses adhérents a nécessité plusieurs phases d’agrandissements successives pour Majuscule (voir encadré). Le site historique du centre-ville de Saint-Quentin (02), agrandi en 1975 (2.500 m²), a été abandonné en 1983 au profit de la plate-forme actuelle, qui distribue la France et les DOM-TOM, située dans la zone industrielle Rouvroy Morcourt de Saint-Quentin, à environ l h 30 de la capitale. Il s’agit d’un entrepôt de 5.000 m² dont la superficie a été portée à 10.000 m² en 1987, puis 15.000 m² en 2000 et enfin 21.000 m² (capacité de stockage de 6.000 emplacements palettes) en 2007.

Livraison de 12 à 48 h <<Afin de gagner en réactivité et en délais de livraison, Majuscule a entamé l’étude d’implantation d’un second entrepôt dans le sud de l’Hexagone>>, révèle Sylvain Guisnet, directeur exploitation et logistique  du site. <<Les exigences de nos clients sont en effet de plus en plus difficiles à tenir face aux réglementations routiéres actuelles, notamment quand il faut approvisionner des points de vente géographiquement éloignés de notre base logistique; une livraison dans le sud-est pour le lendemain 10 h 00 implique un départ le jour même à 10 h 30.>>

Pour l’heure, Majuscule tient sa feuille de route avec des livraisons de 24 à 48 h, exception faite de la région parisienne qui nécessite, eu égard aux flux croissants et aux difficultés de transport exacerbées par une circulation dense, une organisation des plus performantes pour livrer avant 8 h 00 des clients pour lesquels les commandes les plus tardives sont acceptées jusqu’à 19 heures! Pour répondre à ces exigences de plus en plus pointues, aux meilleures conditions de coûts et de service, Majuscule investit depuis 2009 dans la modernisation de ses outils logistiques afin de se donner les moyens de ses ambitions commerciales. La société s’est ainsi dotée, en 2010, du WMS GEODE de Sage. <<L’ancien systéme dont nous disposions, développé spécifiquement pour nos besoins et que nous faisions évoluer au fil du temps, était en effet essentiellement un outil de gestion qui sortait des commandes avec des préparations qui s’effectuaient par l’intermédiaire de fiches.>>

Une activité à forte saisonnalité. L’implémentation du WMS a été suivie, en 2011, de l’intégration de l’ERP AX de Microsoft, puis de la mise en place, en 2012, d’un systéme de convoyage (750 m) et de tri automatique de la société autrichienne Knapp. Cette solution permet de limiter les flux des déplacements dans l’entrepôt en amenant directement les colis sur la zone de palettisation. Cette mécanisation était nécesaire pour absorber le gros pic saisonnier, de mi-mai à fin août, au cours duquel Majuscule réalise 50% de son chiffre d’affaires. <<L’année 2013 a vu le déploiement de notre GMAO de Dimonaint>>, ajoute Sylvain Guisnet, les efforts se poursuivant en 2014 par la mise en route du TMS d’Acteos. Il s’agissait en l’occurrence, pour ce dernier volet, de réduire la durée des actions quotidiennes tout en accroissant la visibilité globale et analytique de l’ensemble des coûts de transport, la remontée des informations vers un portail Web permettant par ailleurs aux adhérents de suivre le statut de leurs commandes. << Parmi les trois éditeurs figurant sur la shorlist, nous avons retenu Acteos, d’une part pour la modularité et l’évolutivité de ses solutions et, déautre part, pour l’expertise SCM de ses équipes, commente Sylvain Guisnet. En particulier sur les périmètres entrepôt et approvisionnements. La transparence et la solidité d’un groupe coté en Bourse ont également fait partie des raisons de ce choix car nous souhaitons collaborer sur le long terme avec notre nouveau partenaire.>>

Des préparations à la carte. Dans la pratique, l’organisation réactive mise en place âr Majuscule s’adapte aux besoins de chaque  adhérent; en fonction de leur politique. Les prestations au niveau des commandes sont, quant à elles, réparties selon deux catégories: – <<gros>> pour celles qui sont destinées spécifiquement à l’adhérent afin d’alimenter le stock de son entrepôt ou de son magasin. Les quantités sont alors arrondies au conditionnement supérieur; – <<direct client>> : il s’agit en l’occurrence de commandes des clients finaux propres à l’adhérent pour lesquels Majuscule prend en charge la préparation et la livraison. Les commandes, expédiées depuis la plate-forme de Seint-Quentin, pouvant être livrêes, en fonction de la politique de l’adhérent, soit chez lui (auquel cas elles sont regroupées avec les commandes de <<gros>>), soit directement à l’adresse du client final. Traduction chiffrée: une capacité d’expéditions de 24.000 colis\jour, 2.300 000 colis préparés par an correspondant au traitement de 7.700 000 lignes, le tout représentant 380.000 expédiés annuellement, avec un taux de service de 98,5%. Précision: la réception des commandes s’effectue sur un entrepôt périphérique de 15.000 m², appartenant à un prestataire extérieur. Ainsi, chaque jour, ce sont plus de 20 semi-remorques (plus de 30 durant la campagne scolaire) en provenance de 350 fournisseurs référencés qui, en fonction des niveaus de stock ou d’éventuelles ruptures, orientent les articles vers le site de Majuscule.

Majuscule, fiche d’identité:
Majuscule est un société créée en 1958 (initialement SCOOL: Société Coopérative des Libraires) et implantée à Saint-Quentin qui était, à l’origine, un groupement d’achat d’adhérents, dépourvu de toute logistique. La premiére surface stockage (1.500 m²) se situait, en 1970, en plein centre-ville, dans les locaux d’une ancienne usine textile. Majuscle a réqlisé un chriffre d’affaires de 140 millions d’euros en 2012 et bénéficie de la triple certification QSE (Qualité, Sécurité, Environnement). La sociéte compte aujourd’hui 127 actionnaires (commerçants indépendants), ayant des besoins dans le domaine de fournitures de bureau (enterprises, administrations, mairies et collectivités locales, lycées et colléges) ou des fournitures scolaures et petite enfance (écoles privées et maternelles, créches, haltes-garderies, centres médico- éducatifs, service pédiqtrie et maisons de retraite). Le site de Saint Quentin approvisionne aujourd’hui plus de 200 points de vente (magasins de périphéries, librairies-papeteries) situés dans l’Hexqgone et les DOM-TOM (quelques adhérents en Belgique et au Luxembourg), qui représentent un chiffre d’affaires consolidé de 550 M€ pour 2.500 collaborateurs. La plate-forme gère également le SAV des produits techniques ainsi que les reliquats de commande. Depuis avril 2013, Majuscule développe un nouveau réseau de distribution sous léenseigne Burolike <<les fournitures de bureau comme j’aime>>, actuellement composé de 13 actionnaires et 17 points de vente.

Une treuse à 67 peignes. La mise en place du WMS <<nous a permis de bien visualiser nos consommations et de réorganiser ainsi le stockage des produits en fonction de leur typologie et de leur classe de rotation>>, commente Sylvain Guissnet. Grâce à cette nouvelle organisation, beaucoup plus souple et réactive, <<nous avons pu franchir sans probléme le pic saisonnier de l’année passée et augmenter notre productivité de 30%>>, le tout en réalisant 10% de gains sur les volumes transportés et 20% dééconomie sur les emballages. Au plan logistique, l’adhérent passe ses commandes par EDI, les informations étant ensuite transmises à l’ERP puis gérées par une écquipe d’exploitants qui traite, toutes les heures, l’ensemble des commandes. Celles-ci sont redescendues dans le WMS qui organise la tournée. Une équipe se charge d’affecter, en temps réel, chaque commande (adhérent ou client) sur l’un des 67 peignes qui constituent le système de tri automatique. << L’objectif est bien entendu de regrouper sur une même palette les colis destinés à un même adhérent ou un même client. Une école peut, par exemple, avoir passé 5 ou 6 commandes différentes, le tout en essayant d’optimiser le transport en traitant des flux équivalents à une semiremorque, soit entre 7 et 10t>>, détaille Sylvain Guisnet. Pour reprendre la chaîne logistique, les palettes es provenance des différence (pas d’étiquetage systématique des colis), une fiche de transfert étant ensuite générée afin d’intégrer la marchandise dans l’entrepôt. L’opération de mise en stock s’effectue classiquement, au code-barres, l’opérateur flashant l’étiquette d’identification qui lui indique une adresse de dépose.

Une forte implication environnementale:
Chez Majuscule, la problématique du dernier kolomètre représente une préoccupation de tout premier plan. La sociéte, qui se veut active sur les sujets environnementaux, soutient et encourage ses partenaires à utiliser des matériaux recylables et à investir dans des véhivules à la pointe de la technolgie (normes Euro, systéme Stop and Go, alimentation par des énergies de nouvelles générations). Le tout en sensibilisant son personnel à l’éco-conduit, pour diminuer les émissions de CO2 et réduire les nuisances sonores. << Nous allons essayer de développer, dans un premier temps sur la région parisienne, la mise en place de véhicules de type GNV ou hybride>>, précise Sylvain Guisnet, directeur exploitation logistique de site. L’intégration du fluvial danks la chaîne logistique est également une piste de recherche, Majucule ayant été une des premiéres sociétés à faire confiance à Vert Chez Vous et son systéme de livraison parisien par péniche et vélos cargos à assistance électrique, pour des ommandes inférieures à 70 kg. <<Une collaboration qui a été provisoirement suspendue afin de bien caler les choses, une de nos exigences particuliéres étant d’avoir un interlocuteur capable de répondre aux questions de nos adhérents>>, souligne Sylvain Guisnet. Au niveau commercial, l’engagement environnemental s’est traduit par la réalisation d’un catalogue d’articles <<verts>> qui représentent plus de 15% du nombre total d’articles référencés, <<Majuscule ayant l’ambition d’augmenter ce volume de 5% tous les ans>>.

Entrepôt sous radiofréquence. Cette étiquette  est ensuite validée par un nouveau mouvement de pistolet, toutes les transmissions d’informations s’effectuant en radiofréquence. Les vagues de préparation obéissent au même processus. Le systéme dètermine tout d’abord si les niveaux de stock en rayons sont suffisants et déclenche, si besoin, des procédures de réapprovisionnement. Dans ce cas, un ordre de transfert est généré, matérialisé par une étiquette code-barres. Le flashage de celle-ci fournit au cariste l’emplacement de prélèvement, deux autres scans successifs permettant de valider la prise puis la dépose dans la zone de préparation. Précision: le picking s’effectue toujours au niveau zéro, exeption faite de quelques références qui correspondent à  des produits à rotations faibles ou volumineux. Ces derniers n’empruntent pas le convoyeur mécandisé et sont envoyés directement dans la zone d’expédition. Pour l’essentiel des préparations, l’opérateur récupére un ordre de picking qui comprend une étiquette réapitulative, que celui-ci scanne, ainsi que l’ensemble des étiquettes d’identification qu’il colle sur les colis correspondants au fur et à mesure de sa mission. Pour ce faire, il dispose d’un chariot sur lequel il peut embarquer jusqu’à six colis, èventuellement destinés à des clients différents. Il effectue ensuite sa tournée classiquement en parcourant les différents emplacements nécessaires. Le préparateur flashe le codebarres d’identification de l’article à prélever. Le swstème lui communique ensuite les quantités à prendre ainsi que les numéros de carton afférents, le tout en optimisant, bien entendu, le chemin de picking.

L’option vocale dans les cartons. Comme mentionné précédemment, tous les mouvements – réception, préparation, expédition, réapprovisionnement – s’effectuent en radiofréquence. <<Mais nous réfléchissons au vocal, et pas uniquement pour le picking, révèle Sylvain Guisnet. Pour ce faire, nous avons déjà réalisé quelques tests en interne et avons envoyé deux collaborateurs passer une journée en Belgique chez un distributeur de piéces automobiles. Ces derniers sont revenus visiblement convaincus. Il reste néanmoins à vaincre quelques barrières psychosociales et la faisabilité de cette option, qui demeure à l’étude, est subordonnée à la mise en oevre d’autres projets.>> Outre l’ouverture évoauée d’un second site de distribution dans le sud de l’Hexagone, l’engagement dans une démarche de type lean (voir encadré) et l’élaboration d’une offre de e-commerce adaptée aux besoins de ses adhérents, Majuscule réfléchit en effet aux prochaines étapes de sa mécandisation qui pourraient passer par l’installation d’une zone de préparation à gares ou la mise en place d’un systèm de transtockeur. <<L’intégration du vocal permettrait par ailleurs d’accroître l’efficacité du personnel intérimaire et de faire descendre le taux d’erreur sous le seuil d’un pour mille, poursuit Sylvain Guisnet. L’ensemble des projets de modernisation que nous avons menés a déjà permis de le ramener à ce niveau, alors qu’il était de 3 pour mille auparavant.>>

Une entreprise apprenante:
Devenir catalyseur de la transformation, développer l’intelligence collective, manager en prenant en compte les besoins et les attentes de ses collaborateurs… <<Autant d’exigences auxquelles nous répondons et qui constituent un axe fort de progrès, en rendant l’organisation apprenante>>, explique Sylvain Guisnet. Cela signifie qu’à tous les niveaux de l’entreprise, les acteurs concernés sont invités à observer ensemble leur propre fonctionnement, à tirer de leurs erreurs les enseignements qui permettent de progresser, à réfléchir en commun à des solution, à développer des idées nouvelles puis à tester leur validité par des expérimentations, avant une mise en oeuvre généralisée et standardisée. Un processus qui a été formalisé depuis le mois d’avril 2013 via l’engagement dans une démarche de lean management, l’objectif poursuivi étant triple: développer les compétences dese collaborateurs, augmeter la capacité de croissance ainsi que la pérennité de la coopérative et installer une collaboration durable avec les partenaires économiques. <<La logistique constitue le chantier pilote, poursuit Sylvain Guisnet. L’idée étant d’étendre le concept à toute l’entreprise et d’ancrer cette philosophie de recherche permanente d’amélioration dans la culture de l’entreprise.>>

Un colisage optimisé. Pour boucler la chaîne de préparation, précicons que les produits standards et pondéreux sont stockés dans deux zones différentes, la priorité organisationnelle étant donnée à la préparation des seconds de maniére à ce qu’ils parviennent en premier sur le système de tri, et se trouvent donc dans la partie basse des colis. Chacun des 67 peignes, qui est alloué en temps réel au client ou à l’adhérent, correspond à une palette. L’affectation s’effectue de manière humaine par les opérateurs qui ont à leur disposition un certain nombre de critéres – nobre de colis poids – qui leur permettent d’effectuer le dimensionnement exact. En amont, <<les préparateurs de commande ont le choix entre deux types de carton, une base fixe pour deux hauteurs différentes>>, précise Sylvain Guisnet. <<Une machine de formatage B+ Equpment permet ensuite de rabattre le carton et d’ajuster la hauteur, ceci afin, bien entendu, d’optimiser le volume et de générer au final des gains au niveau du transport>>. Le systéme détecte le dernier carton qui correspond à une commande donnée, celui-ci étant dévié vers une machine qui édite et dépose alors automatiquement le bordereau de livraison. Sur la palette formée figure une étiquette récapitulative qui permet à l’adhérent ou au transporteur d’organiser sa tournée, sachant qu’ils reçoivent par ailleurs, au moment de l’expédition, un fichier informatique de colisage.

Auteur: Philippe Donnaes

Témoignages

  • « En plus d’être un partenaire à taille humaine, Acteos est en parfaite adéquation avec les valeurs de Léa Nature et offre une solution complète. »

    LEA NATURE
  • « Nous avons énormément gagné sur la traçabilité de chaque colis, sans compter l'amélioration d'un point du taux de service (passé de 98 à 99 %), le nombre de réclamations clients divisé par deux et un gain d'une demi-journée sur la mise à disposition des marchandises aux clients. »

    OTIS
  • « Notre nouvel outil industriel et le degré de finesse de pilotage que nous offre notre nouveau système d’informations, nous ont permis, entre autres, de réduire notre temps de chargement de 42%, notre facture de temps d’attente de 83% et de remonter notre Taux de Service à 98,9%. »

    Saint Gobain
  • «Notre groupe a retenu la solution Acteos WMS, pour sa large couverture fonctionnelle et ses fonctions spécialisées pour la distribution un produit particulièrement adapte à la flexibilité, aux exigences et à la souplesse de notre métier»,

    Paris Store
  • « Acteos continue d’être apprécié pour les qualités de son logiciel, véritablement temps réel, et la réactivité de ses acteurs. Nous apprécions aussi la notion de partenariat long terme. »

    Monoprix
  • « Nous avons choisi Acteos WMS et Acteos TMS comme les meilleures solutions du marché pour piloter l’ensemble de nos flux entrepôt et transport. Au-delà de la couverture fonctionnelle des solutions Acteos WMS et Acteos TMS qui est parfaitement adaptée aux contraintes propres à notre secteur, c’est l’expertise sectorielle et la démarche qualité mise en place par l’éditeur qui nous ont convaincu de collaborer »

    Roche
  • «La réponse à notre problématique à la fois multi-sites et mufti-expéditions ne pouvait venir que d'une solution déjà largement éprouvée sur le marché, une solution évolutive telle que Acteos TMS.  Il confère une parfaite maitrise de l'activité à la direction logistique tandis que le service commercial tire des bénéfices, notamment pour le calcul de la marge»

    LDC
  • « Nous avons rapidement choisi Acteos TMS car c’est l’une des solutions du marché les plus évolutives et adaptables à une organisation logistique multi-sites »

    Mr Bricolage
  • « Nous avons eu très rapidement des retours sur investissement puisque Acteos TMS nous a permis de faire des simulations et des appels d’offres transport beaucoup plus construits avec des statistiques, de challenger les transporteurs, de pouvoir étudier les massifications d'envois sur certaines régions.  Les réductions de coût ont été flagrantes : de - 30 à - 40% ! »

    Tecumseh
  • «Nous avons retenu Acteos, d'une part, pour la modularité et l'évolutivité de ses solutions et, d'autre part, pour l’expertise SCM des équipes de l'éditeur, en particulier sur les périmètres entrepôt et approvisionnements. La transparence et la solidité d'un groupe coté en Bourse ont également fait partie des raisons du choix d'Acteos car nous souhaitions collaborer sur le long terme avec notre nouveau partenaire»

    Majuscule

Suivez toute l'actualité Acteos

En vous inscrivant à notre newsletter