Quels sont les facteurs clés de succès de la supply chain ? L’enquête de Deloitte fait le point

/ Blog / Quels sont les facteurs clés de succès de la supply chain ? L’enquête de Deloitte fait le point

Deloitte a révélé, jeudi 11 septembre, les résultats de son enquête mondiale sur les grandes tendances de la supply chain. D’après le cabinet d’audit et de conseil américain, les cinq facteurs clé de succès sont les talents, la segmentation, le rôle d’intégrateur, la capacité d’agilité et de résilience et la recherche de l’innovation.

Deloitte s’est intéressé aux entreprises d’au moins 100 millions de dollars de chiffre d’affaire annuel dans les secteurs industriels, des biens de consommation, des nouvelles technologies et de la vente au détail. La méthodologie utilisée permet de démarquer nettement les entreprises « leaders » des simples « suiveurs ».

Le premier facteur de succès est donc la capacité d’attirer et de conserver des profils talentueux capables d’endosser des responsabilités opérationnelles et stratégiques. Le management se doit d’avoir une solide expérience cross-fonctionnelle, transversale, internationale et analytique. Sans surprise, la présence de la fonction supply chain au sein du comité exécutif augmente la performance globale car cela permet de faire coïncider ses priorités avec les grandes orientations stratégiques.

La segmentation de la supply chain en plusieurs maillons auxquels sont appliqués des stratégies différenciées devient également incontournable. La segmentation s’effectue via des leviers opérationnels (modes de livraison, flux de produits, stratégies d’achat, de stockage ou de production…) et permet de maximiser le compromis gain/flexibilité tout en assurant la qualité du service.

Mais le cœur de l’enquête porte sur le rôle d’intégrateur de la supply chain. Aujourd’hui, la supply chain n’est plus un simple service interne mais le pivot d’une société globale. Il existe en effet une corrélation nette entre le degré de synchronisation de la supply chain avec les fournisseurs et les clients d’un côté et l’ensemble des fonctions opérationnelles et stratégiques de l’autre, et la réussite financière de l’entreprise. Cette montée en puissance transforme la fonction supply chain elle-même, c’est pourquoi Deloitte préfère parler de « value chain » pour mettre en évidence la collaboration nécessaire tout au long de la chaîne allant en continu du fournisseur jusqu’au client.

Conséquence involontaire de ce nouveau rôle stratégique, la supply chain figure aussi parmi les départements des grandes entreprises où les process destinés à accroître la flexibilité et la résilience sont les plus présents. Les enjeux ici sont alors de favoriser une meilleure collaboration avec les fournisseurs clés, une augmentation de la visibilité, une accélération de la mise sur le marché ou encore une flexibilisation accrue des transports.

Dernière caractéristique et non des moindres, les entreprises qui cherchent et favorisent l’innovation restent performantes sur le long terme. Mais attention, l’innovation ne doit pas être soluble dans l’invention de nouveaux produits, il s’agit aussi et surtout d’être réactif sur les process et les nouvelles technologies telles que les logiciels de gestion de simulation et de visualisation, les objets connectés ou le big data.

Plus stratégique que jamais, la supply chain doit aujourd’hui être pilotée par des professionnels expérimentés et flexibles, ouverts aux innovations et dotés d’une vision.

Suivez toute l'actualité Acteos

En vous inscrivant à notre newsletter