ACTEOS GLOSSAIRE SUPPLY CHAIN

Acteos | Think Knowledge Sharing
/ Glossaire
Allée de circulation :
Espace de circulation autre que les allées de service.
Allée de service :
Espace de circulation situé entre deux rangées et permettant le déplacement des différents engins de manutention et l’accès aux travées.
Allotissement :
Mode de préparation de commandes consistant à prélever tous les articles d’une même référence ou d’une même zone de stockage avant de les affecter aux différentes commandes en cours de constitution (palette, rolls). L’allotissement se distingue de la préparation en rafale par le fait que ce sont plusieurs préparateurs qui traitent une même commande client.
Alvéole :
Espace de stockage délimité par des lisses et des échelles
AOM : Advanced Order Management
Application informatique, composante des progiciels de « Supply chain execution », soutenant la gestion et le traitement administratifs des commandes et des promotions.
APS : Advanced Planning and Scheduling
Progiciel permettant de planifier les flux physiques de la dyade fournisseur-producteur à partir des données (issus des ERP par exemple) générées par chacun des acteurs.
ARS :
Administration réseau et service
ASP :
Application services provider : Activité de location d’applications informatiques en ligne, accompagnée généralement d’un ensemble de services (conseil, formation par exemple) proposés par l’éditeur de progiciels ou la SSII et soutenant la mise en place et l’utilisation de l’application proposée.
ATEC :
Acteos technology center
Bilan Carbone :
Le Bilan Carbone® est une méthode de comptabilisation des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) émises directement ou indirectement par une activité. Ces émissions peuvent être soit directes (combustion de Gaz Naturel par exemple), soit indirectes (émissions générées par le fret ou l’achat de matières premières).
Chargeur :
Entreprise (industrielle, commerciale, prestataire de services logistiques) qui confie sa marchandise à un transporteur ou à un commissionnaire de transport afin que ce dernier réalise pour son compte les opérations de transport demandées dans les conditions (coût, fiabilité, délai…) qu’il aura préalablement définies.
Convoyeur :
Système de manutention continue, motorisé ou non, permettant le déplacement d’unités logistiques isolées (du colis à la palette) grâce à différentes techniques telles que les bandes, les chaînes ou les rouleaux.
Cross-Docking :
Mode d’organisation des flux logistiques permettant d’articuler et de croiser en un endroit appelé plateforme, des flux d’approvisionnement en provenance de fournisseurs avec des flux de livraison terminale en direction de points de livraison. Le procédé est très utilisé pour l’approvisionnement des Grandes surfaces (mais pas seulement) et ressemble fortement aux techniques de groupage – dégroupage utilisées dans le monde du transport-messagerie.
DESADV :
Avis d’expédition
DLC : La date limite de consommation (ou date de péremption)
date figurant sur les denrées alimentaires microbiologiquement périssables susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine. Elle est déterminée par le producteur, sauf pour quelques produits pour lesquels elle est fixée par la réglementation. Elle est n’est valable que si les denrées ont été conservées à une température inférieure ou égale à celle indiquée sur l’emballage. Elle est obligatoire pour les denrées rapidement périssables : lait frais, yaourts, viande en barquette, charcuterie fraîche, plats cuisinés frais, etc.
DLUO: date limite d’utilisation optimale
c’est une date indiquée sur l’emballage de certaines denrées au-delà de laquelle leurs qualités organoleptiques et nutritionnelles ne sont plus garanties : elles risquent d’avoir moins de goût, moins de vitamines, une consistance différente, sans pour autant constituer un danger pour la santé. Les denrées concernées sont les produits d’épicerie, le café, les conserves, les produits surgelés, les biscuits secs, les boissons, etc. Leur vente au-delà de la DLUO n’est pas interdite.
DRP : Distribution resource planning ou planification des ressources de distribution
Méthode qui permet de déterminer par le calcul, pour un réseau de distribution et pour une période donnée, les quantités à approvisionner par référence (par anticipation de la demande), et de définir, sur cette base, les ressources logistiques et financières nécessaires.
EAI : Enterprise Application Integration ou IAE : Intégration d’applications d’entreprise
Architecture intergicielle permettant à des applications hétérogènes de gérer leurs échanges. On la place dans la catégorie des technologies informatiques d’intégration métier (Business Integration) et d’urbanisation. Sa particularité est d’échanger les données en pseudo temps réel.
EDI : Electronic data interchange
échange de données informatisé : Echange de données formatées entre les différentes applications des systèmes informatiques des partenaires (d’ordinateur à ordinateur). Cet échange s’appuie sur la mise en place de langages communs et l’utilisation de voies de télécommunication.
Edifact-ean com :
Désigne l’un des langages de communication standard utilisé lors des échanges EDI.
Effet Bullwhip :
Mécanisme de déformation de l’information qui se manifeste dans le cadre d’une chaîne logistique et fait réagir, de façon croissante, les acteurs se trouvant en amont de cette chaîne. Cet effet se concrétise dans la constitution de stocks toujours plus importants chez les fournisseurs qui interprètent parfois exagérément des micros variations au niveau des consommateurs.
Empreinte écologique :
Afin d’évaluer les impacts environnementaux des activités humaines, l’empreinte écologique est un indicateur qui estime les surfaces nécessaires pour satisfaire les besoins humain en fonction du mode de vie et de l’intensité de ressources utilisées pour chaque unité de biens et de services.
ERP : Progiciel de gestion intégré
enterprise resources planning : applications dont le but est de coordonner l’ensemble des activités d’une entreprise (activités dites verticales telles que la production, l’approvisionnement ou bien horizontales comme le marketing, les forces de vente, la gestion des ressources humaines, etc.) autour d’un même système d’information.
ETL : Extraction, Transformation et Chargement
Les processus d’ETL regroupent plusieurs étapes, qui ont pour objet de transférer des données depuis les applications de production vers les systèmes décisionnels
FIFO : First in, First out
méthode de gestion de stockage dans laquelle on fait sortir en premier ce qui est rentré le plus tôt.
Ferroutage :
Technique qui consiste à charger une unité de transport intermodale (ensemble routier, caisses mobiles ou conteneur) sur un train afin d’effectuer le transport principal par voie ferroviaire tandis que la desserte de proximité est réalisée par la route.
Flowcasting :
La démarche du flowcasting vise à piloter l’ensemble de la chaine logistique depuis le point de vente, ou du moins le point du réseau le plus proche du consommateur final.Les prévisions, établies au plus proche du client et tenant compte de toutes les particularités du lieu de distribution servent alors à la planification et à l’organisation de l’ensemble de la Supply Chain amont.
GPAO : Gestion de la production assistée par ordinateur
c’est un programme modulaire de gestion de production permettant de gérer l’ensemble des activités, liées à la production, d’une entreprise industrielle :
  • Gestion des stocks et des achats
  • Gestion de commandes
  • Gestion des produits engendrés par ces commandes
  • Gestion des articles entrant dans la fabrication de ces produits et de leurs nomenclatures gammes
  • Gestion des ressources par familles (couple homme/spécialité) permettant la création des gammes (nomenclature de fabrication)
  • Création et gestion du planning de fabrication
  • Expédition des produits
  • Facturation
GPA/GMA : Gestion mutualisée des approvisionnements + Gestion partagée des approvisionnements mutualisée ou gestion partagée des approvisionnements multifournisseurs
Mode de gestion des approvisionnements dabs lequel plusieurs industriels s’engagent à livrer ensemble, à partir d’un même site logistique (entrepôt partagé ou centre de consolidation), un ou plusieurs distributeurs.
IFP : Integrated forecasting procurement
solution de prévision et d’optimisation globale, solution multi-niveaux qui s’installe dans chacun des noeuds de l’organisation Supply Chain (usine, centrale, entrepôt, prestataire, point de vente, filiale à l’étranger, site web, drive…) et y agit à la fois en autonomie et en cohérence avec l’organisation et les partenaires.
JAT : Juste-à-temps
Modèle de pilotage en flux tendus développé initialement par Toyota qui consiste à contrôler et à maitriser le système de production afin de supprimer toutes les sources de gaspillage, notamment celles liées aux stocks intermédiaires et à la non-qualité. Ainsi, la production est égale à la demande à tous les stades du processus.
KPI : Key Performance Indicator
(indicateurs clés de performance (ICP)), sont des indicateurs mesurables d’aide décisionnelle.
Last in First (LIFO), dernier entré premier sorti : Méthode de valorisation comptable des sorties de stocks qui consiste à « extraire » en premier lieu les articles entrés les plus récemment en stock. Cela conduit à une individualisation fictive de stocks et en période d’inflation, à des coûts de sortie plus faibles et donc à des résultats analytiques diminués.
Lean Logistics :
Démarche d’amélioration continue visant à éliminer tous les gaspillages (stocks, opérations sans valeur ajoutée, non qualité…) au sein des processus et activités logistiques. Cette démarche s’appuie sur un ensemble d’outils qui permettent de modéliser les flux (value stream mapping par exemple) , d’en analyser les dysfonctionnements, de définir, mettre en œuvre et suivre les plans de progrès.
Mécanisation :
processus de développement et de généralisation des machines
Mutualisation Logistique :
Démarche conduite par des industriels ou des distributeurs dont l’objectif consiste à partager volontairement tout ou partie des ressources consommées dans la réalisation des activités logistiques (réception, stockage des marchandises, préparation des commandes, expédition, co-packing…).
Mutualisation Transport :
Démarche généralement conduite par des industriels dont l’objectif consiste à partager volontairement (contrairement au groupage réalisé à l’initiative du transporteur) les ressources consommées (véhicules, personnel…) dans la réalisation des activités transport (traction essentiellement).
OA :
Ordre d’achat
On demand :
à la demande
OF :
Ordre de fabrication
PCA : Plan continu d’activité
organisation d’un Système Informatique pour assurer sa continuité en cas de panne majeure
Pick and pack :
Mode de préparation de commandes consistant à me composer au fur et à mesure du picking l’unité d’expédition (colis, palette…). Ce mode d’organisation est généralement utilisé pour les préparations de commandes en rafale.
Pick then Pack :
Mode de préparation de commandes au cours duquel tous les articles composant une commande sont prélevés dans le stock avant d’être rangés et emballés dans leur unité d’expédition (colis).
Pick to Belt :
Mode de préparation des commandes des cartons complets. Les cartons sont prélevés par le préparateur et placés sur un convoyeur implanté entre deux travées.
Pick to light :
Un système pick-to-light se caractérise par le fait que le système guide visuellement l’opérateur vers les emplacements exacts du magasin où il doit recueillir les articles de la commande.
Picking :
Opération qui consiste à prélever, à leur emplacement dans le stock picking, les différents éléments (palettes, colis ou unités de vente consommateur) d’une commande.
Picking Dynamique :
Les rayonnages sont composés de cadres métalliques et de rails à galets légèrement inclinés, ce qui facilite la parfaite entrée et sortie du matériel. La marchandise est déposée à l’une de leurs extrémités, puis entraînée par gravité vers l’extrémité opposée qui donne sur l’allée de sortie. Ainsi ce système garantit la parfaite rotation du produit, évite les interférences dans les tâches de réassort et de recueil du matériel et accélère la préparation des commandes. Afin de rendre plus rapide le prélèvement du matériel, des dispositifs gérés par le logiciel peuvent être incorporés.
Ce système est conçu pour les zones du magasin où le volume de picking est élevé : ils permettent en effet d’augmenter le nombre de lignes à préparer, tout en évitant des déplacements au personnel chargé des opérations.
PLM :
Product lifecycle management
Portail collaboratif :
plateforme interactive qui offre une porte d’entrée unique, personnalisée et sécurisée sur un large panel de ressources numériques et de services, partagés par une communauté d’utilisateurs.
POS : Point of sales
point de vente
PPOS : Procurement for point of sale
solution avancée pour la prévision de la demande clients et l’optimisation des approvisionnements points de vente et e-commerce.
PRA : Plan de reprise d’activité
plan permettant d’assurer, en cas de crise majeure ou importante d’un centre informatique, la reconstruction de son infrastructure et la remise en route des applications supportant l’activité d’une organisation
Préparation vocale (voice picking)
Système de préparation de commandes assisté par ordinateur qui indique au préparateur, au moyen d’un message audio transmis, l’endroit où il doit effectuer le prélèvement et le nombre d’unités à prélever. La lecture optique des codes à barres des unités prélevées permet au système de contrôler la préparation au fur et à mesure de sa réalisation et de déclencher le prélèvement suivant.
QOS :
Quality of service
Quick response : réponse rapide au consommateur
Modèle de pilotage des flux développé dans le secteur de la distribution qui consiste à déclencher juste à temps le réassort des points de vente à partir des sorties de caisse afin de réduire les niveaux de stock et d’améliorer la qualité de service en s’adaptant le plus rapidement possible aux rythmes de consommation.
Rangée :
Ensemble de travées contiguës.
RMR : Retail Management replenishment
Démarche de réapprovisionnement continu pilotée par le distributeur sur la base de ses prévisions de vente à partir desquelles il élabore les programmes de réapprovisionnement qu’il transmet à ses fournisseurs. Ceux-ci effectuent alors le réapprovisionnement des entrepôts du distributeur à partir des appels de livraisons de ce dernier.
RFID : Radio Frequency Identification
Identification par radio fréquence : technologie permet d’identifier un objet, d’en suivre le cheminement et d’en connaître les caractéristiques à distance grâce à une étiquette émettant des ondes radio, attachée ou incorporée à l’objet. La technologie RFID permet la lecture des étiquettes même sans ligne de vue directe et peut traverser de fines couches de matériaux (peinture, neige, etc.).
ROI : Return on Investment
Le retour sur investissement permet au client de calculer la pertinence d’un projet ou d’un investissement en comparant les bénéfices / performances améliorées et résultats aux coûts d’investissement complets du projet
SaaS : Software as a service :
propose de consommer un logiciel sous la forme d’un service hébergé. Tarifées par abonnement, les solutions en mode SaaS couvrent les grands domaines fonctionnels : ERP, CRM, logistique, applications métier…
SCE : Supply Chain Execution
Application informatique permettant l’intégration de l’ensemble des données relatives à la gestion opérationnelle des activités composant la chaîne logistique. Les progiciels de SCE se composent généralment de trois principales applications informatiques de gestion interfacées : les TMS, les WMS et les AOM.
SCM Planning: 
Supply Chain Management Planning repose sur la plannification de votre chaîne logistique et des approvisionnement.
SCEM : Supply Chain Event Management
Mode de gestion qui repose sur la prise en compte des évènements qui viennent déclencher, interrompre, modifier le déroulement des flux. Il repose sur une application informatique, développée par le cabinet américain AMR Research afin de piloter, alerter, simuler, contrôler et mesurer la réalisation des activités composant la chaîne logistique. Ce système suppose l’intégration des données et la synchronisation des traitements de l’ensemble des applications destinées à gérer la chaîne logistique.
SCM : Supply chain Management
Outils et méthodes visant à améliorer et automatiser l’approvisionnement en réduisant les stocks et les délais de livraison. On parle ainsi de travail en “flux tendu” pour caractériser la limitation au minimum des stocks dans toute la chaîne de production. Les outils de SCM s’appuient sur les informations de capacité de production présentes dans le système d’information de l’entreprise pour passer automatiquement des ordres de commandes. Ainsi les outils de SCM sont très fortement corrélés au Progiciel de Gestion Intégré) (ERP, Enterprise Resource Planning) de l’entreprise. Idéalement un outil de SCM permet de suivre le cheminement des pièces (on parle de traçabilité) entre les différents intervenants de la chaîne logistique.
Six sigma :
Démarche d’amélioration continue de la qualité et de l’efficacité des processus développée par Motorola qui en a déposé la marque. La mesure de la performance des processus est au cœur de la démarche qui comprend 5 principales étapes au cours desquelles sont mobilisés des outils différents. A partir des attentes du client déclinées en indicateurs mesurables (Etape 1-Définir), la démarche consiste à rechercher les causes de dysfonctionnements qui impactent la qualité et l’efficacité des processus. Acet effet, la phase 2 est une étape de mesure (capacités, volumes traités, performance, erreurs, défauts…) qui nourrit la phase de modélisation des processus et la recherche des causes des dysfonctionnements (Etape 3). En fonction des résultats obtenus (test d’hypothèses par exemple), les phases 4 et 5 vont permettre d’améliorer et de contrôler l’efficacité des actions engagées.
SLA : Service Level Agreement
Niveau de services (principalement informatiques). Permettent de définir la disponibilité et les performances d’une solution en mode SaaS ou d’un logiciel installé dans une Architecture Cloud Computing
Slotting :
Gestion des emplacements. Terme Utilisé pour désigner la procédure d’optimisation des emplacements de stockage dans un entrepôt, en fonction de la nature des biens stockés et des opérations de manutention qu’ils vont nécessiter. Différentes solutions logicielles permettent aujourd’hui une gestion automatiser cette optimisation.
SOA : Services Oriented Architecture :
Architecture logicielle s’appuyant sur un ensemble de services simples.
L’objectif d’une architecture orientée services est donc de décomposer une fonctionnalité en un ensemble de fonctions basiques, appelées services, fournies par des composants et de décrire finement le schéma d’interaction entre ces services.L’idée sous-jacente est de cesser de construire la vie de l’entreprise autour d’applications pour faire en sorte de construire une architecture logicielle globale décomposées en services correspondant aux processus métiers de l’entreprise.
SSCC : Serial Shipping Container Code (ou numéro séquentiel de colis) :
permet d’identifier de façon unique une unité d’expédition (indépendamment de son contenu) à des fins de suivi individuel dans les opérations d’expédition, de distribution et de réception.
Stock de Sécurité :
Quantité destinée à pallier une accélération de la consommation et /ou un retard dans l’approvisionnement/ production. Le Stock de sécurité est un stock « dormant ».
TMA : Tierce maintenance applicative
Maintenance appliquée à un logiciel ( « applicative » ) et assurée par une expertise externe dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.
TMS : transport management system
application informatique, composante des progiciels de SCE, qui a pour vocation l’optimisation de l’organisation et du coût des tournées de transport.
WCS : Warehouse Control System
une application progiciel qui dirige les activités en temps réel entre un centre de distribution et un entrepôt de données.
WMS : Warehouse Management System
Application informatique, composant des progiciels de SCE, qui a pour vocation la gestion des opérations d’entreposage ainsi que leur optimisation.
YMS : Yard Management System
Système de gestion des quais qui permet d’administrer avec exactitude le trafic de livraisons et levée dans différents centres, zones de chargement et stationnements.

Suivez toute l'actualité Acteos

En vous inscrivant à notre newsletter